Tokyo ici Tokyo

Ces 3 derniers jours nous avons arpenté Tokyo à la découverte de nouveaux quartiers, tous très différents.

La ville est très étendue, comme à Paris il faut prendre différents métro, changer de niveau, marcher dans chaque station … acheter les tickets … et la plupart du temps dans des rames très chargés et il y a très peu de places assises.

Le premier quartier visité est celui de Yanaka, un quartier très typique, avec une rue piétonne, des petites ruelles calmes et fleuris. Tout est dépaysant, on ne sait plus où regarder, tant les choses qui nous entourent sont différentes de nos standards européens. Ici nous rentrerons dans différents petits magasins de souvenirs, poterie, boutique discount « tout à 100 yens » (- d’un euro) … Mangerons dans un restaurant microscopique un repas à base de riz et de porc pané (et de tas d’autres choses connues ou méconnues : pickles de concombres, de daikon, soupe miso au tofu, moutarde très piquante et très jaune, et un pâté gris gélatineux au goût de poisson = après une recherche il s’agit de Konjac connu en France comme aide aux régimes! Le tout arrosé de thé matcha)  Nous finirons le repas avec une glace et achèterons une tourte aux pommes et à la crème pour le soir (les japonais semblent friands de pâtisseries européennes voire françaises, on en trouve quasiment partout dans des boulangeries, dans les supermarchés et je dois dire que nous n’avons pour l’instant pas été déçu, surtout qu’ils gèrent très bien l’apport de sucre.)

Dans l’après midi nous nous dirigeons vers le parc de Ueno, nous nous baladons près du lac recouvert de lotus géant. Assistons à l’entrainement sur une barre fixe d’un septuagénaire japonais : bluffant!

La journée se termine, nous avons encore beaucoup marché, comme chaque soir, nous achetons notre repas au supermarché que nous ferons réchauffer à l’appartement. Le choix est dingue (allant de la paella au sashimi en passant par les pâtes carbonara), la qualité très satisfaisante parfait après une journée bien remplie.

Le lendemain il pleut, beaucoup … nous décidons donc de consacrer la matinée à l’apprentissage scolaire (nous avions pris quelques vacances en Polynésie!) du coup c’est plutôt laborieux de remettre tout le monde le pied à l’étrier. Le midi direction un restau de sushis avec petit train roulant … passée la barrière de la langue (merci Google translate) nous nous régalons de sushis, makis et autres spécialités fraichement préparées.20190615_130018

La pluie ne cessant pas, nous décidons d’emprunter le métro aérien de la ligne YURIKOMOM, qui nous permet de découvrir comme dans une attraction le nouveau quartier d’Obaiba tourné vers la mer et ses bâtiments futuristes. Nous décidons de nous arrêter au musée des technologies : le Miraikan et d’en faire la visite. La plupart des informations fournies sont difficilement compréhensibles car trop pointus mais nous trouvons quand même quelques animations très intéressantes et accessibles. Elles raviront les garçons.

Pour le dernier quartier visité il s’agit du très connu quartier de Shibuya. Et là le choc jusqu’à présent Tokyo nous avait paru calme, lent, silencieux la plupart du temps. Et bien une fois arrivé à la station de métro SHIBUYA tout change, les hauts immeubles, les écrans géants, la foule, la circulation bruyante… si bien que dans cette ambiance nous perdons Alexis ! 1 minute d’inattention et il n’est plus avec nous. Mais par où chercher ? Nous sommes face au plus grand carrefour du monde ! Seb décide rapidement de faire appel aux policiers présents sur la place, Camille a pour mission de traverser tous les passages piétons et de voir si son frère est de l’autre côté, pour ma part je reste sur place au cas où Alexis reviendrait à l’endroit où nous pensons l’avoir vu pour la dernière fois. Rapidement les policiers rassurent Seb en lui disant que c’est courant et que la plupart du temps les enfants ne bougent pas du lieu où ils sont. Ils cherchent des infos par radio via leurs collègues des alentours. Je décide finalement de faire le chemin à l’envers depuis la sortie jusqu’à la gare de métro … et je retrouve mon Alexis avec 2 mamans, elles semblent bien plus chamboulées que lui, je les remercie grandement. Il me dit que 4 dames ne faisaient que le suivre, surement très inquiètes ! Qu’elles lui parlaient en japonais, en anglais et aussi un peu en français! Tout le monde se retrouve, la bienveillance des japonais nous a permis de vivre ce moment de stress assez important plutôt bien! Nous pouvons repartir à l’assaut de ce quartier qui grouille de monde.

Toutes ces émotions nous ont ouvert l’appétit, les enfants craquent devant une boulangerie qui propose des viennoiseries qui semblent divines (et elles le seront!). Au menu : Tartine tartiflette, pain aux olives, sandwichs, quiche lorraine … croissants et pains au chocolat ! Bon j’aurais préféré un repas plus « local » mais il fallait remonter le moral des troupes et les restau étaient tous bondés! Et si je vous dis que le petit pain aux olives m’a fait mal aux mâchoires comme jamais vous me croyez? Je crois bien que ces 6 mois de pain de mie m’ont atrophié les muscles des mâchoires … je ne suis pas prête de manger un jambon beurre d’une seule traite!20190616_124117

Pour la suite de l’après midi nous déambulons dans les rues du quartier mais la foule est vraiment très oppressante,nous rentrons, petit passage au super marché pour le dîner … je me régale une fois de plus à découvrir les centaines de produits qui remplissent les rayons :  les fruits emballés comme des pierres précieuses (et parfois au prix de celles ci!), les champignons mignons, les tofus, les aliments fermentés …20190616_155407

Demain nous prendrons le train (Shinkansen) direction Kyoto, l’ancienne capitale du Japon, vers plus d’authenticité.

Amélie

4 commentaires

  1. Hello les globe-trotters, vous avez dû flipper pour Alexis ! … Mais vous avez finalement eu de la chance de le retrouver si vite … Sinon, les robots, ce sont des vrais ? On dirait qu’il ya un homme dedans …
    Bonne continuation et à bientôt à Toulon ! 😉
    Bises à vous 5.

    J'aime

    • Coucou,
      On a flippé mais comme il y avait pas mal de policiers dans le coin c’était rassurant.
      Pour le robot oui c’est un vrai. C’était rigolo, il a une drôle de marche. En tout cas c’est toujours hallucinant de voir un tel degré de technologie.
      Bisous et à très bientôt effectivement. 😄

      J'aime

  2. quel flippe de lire la disparition d’Alexis. Je sais qu’au Japon ils font extrêmement attention aux enfants. ouf une histoire qui se termine rapidement et bien.
    Ce y est je viens de rattraper mon retard dans vos aventures, c’est magnifique et tellement intéressant.
    gros bisous à tous

    J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s