A la découverte de la grande Tokyo

Nous avons du mal à reprendre un rythme normal depuis notre arrivée à Tokyo. Les 5h de décalages ne sont toujours pas absorbées, nos réveils s’échelonnent entre 3h30 et 6h jusqu’à présent. Il faut dire que nous ne sommes pas aidés. Le soleil se lève à 4h30, toujours pas de volets dans les logements (est-ce une spécificité Française ?) et notre appartement est collé à une ligne de trains. Une quatre voies qui fonctionne de 4h30 à 00h30 avec beaucoup de fréquence. Pas simple tout ça mis bout à bout.

Bon sinon, nous avons commencé à découvrir la ville (qui est la plus grande du monde si on prend en compte le nombre d’habitants de son agglomération ce qui représente tout de même plus de 42 millions de personnes!) et plus particulièrement les quartiers d’Asakusa et d’Akihabara.

 

 

Première incursion à Asakusa, c’est un quartier populaire et traditionnel (bon rempli de touristes surtout). Les gens viennent se recueillir au vieux temple Senso-ji, acheter un omikuji (sorte de loterie sacrée) et déambuler dans la rue principale commerçante Nakamise. Cependant nous n’hésitons pas à prendre quelques ruelles transverses. Les odeurs nous enivrent toute la matinée et notamment une sorte de choux cuit sur place rempli de glace et de chantilly. Nous craquons pour notre dessert après un repas pris dans un restaurant local. Nous terminons notre balade le long de la rivière Sumida.

 

 

Nous enchainons les découvertes en nous arrêtant au supermarché en rentrant. Amélie pensait que nous ne trouverions rien pouvant contenter nos envies Européennes et bien c’est faux. Par exemple, nous avons plus de choix qu’en Australie et NZ pour les laitages à un prix légèrement supérieur à ceux de la France. Les Japonnais sont friands de boulangerie et pâtisserie Française, c’est le bonheur. Les magasins sont remplis de plats à emportés fraichement cuisinés pour environ 4-5€. Nous ne nous embêtons donc pas à faire nos propre repas.

Et bien sur les toilettes qui sont un grand moment de solitude. Les modèles des Wc publics ou restaurant sont un croisement d’un wc turc et d’un bidet. Difficile de comprendre le sens d’utilisation sans petits dessins 😂😂😂.

Le lendemain, nous allons visiter le quartier d’Akihabara bien connu pour ses immeubles remplis de bornes de jeux d’arcades, magasins cosplay (déguisement) et objets électroniques neufs ou d’occasions. Les enfants en rêvaient depuis longtemps, ils sont sur-excités. Ici les magasins prennent plusieurs étages d’un immeuble et à chaque étage correspond un univers différent. Nous errons dans différentes rues avec bonheur. Le dépaysement et les surprises sont omniprésents.

 

Hier, nouvelle journée très attendue par les enfants: Le Tokyo Disney Sea.

20190613_172427-1

Comme à Paris, il y a 2 parcs: le principal et un parc annexe avec des attractions spécifiques. Il n’y a pas de tickets d’entrée couplée, nous avons choisi de faire uniquement le Disney Sea. Ne vous trompez pas, il ne s’agit pas d’un parc aquatique mais juste d’une thématique. Et à notre grande surprise le parc est immense. Il s’agit vraiment d’un parc à part entière avec plusieurs mondes comme sur le parc principal. Le temps est magnifique, un beau soleil nous accompagne toute la journée sans pour autant avoir trop chaud. Nous réussissons à faire quasiment toutes les attractions et nous quittons le parc vers 17h30, la journée a été longue et il nous reste encore 1h30 de trajet avec beaucoup de marche à pied sur le parcours. Les enfants sont ravis de leur journée et n’ont jamais râlé pour marcher ou attendre dans les attractions (nous n’avons jamais fait plus de 30 mn de queue en ciblant les prioritaires avec les Fastpass).

 

 

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Après plusieurs jours d’utilisations, le réseau de métro est plutôt facile d’utilisation, les lignes sont identifiables par une lettre et un code couleur. Par contre, dés qu’on doit coupler à une ou plusieurs ligne JR (équivalent du RER), cela se complique légèrement, aucun plan complet du réseau existe tant le réseau est vaste et complexe. Plusieurs compagnies exploitent le réseau et il difficile de s’y retrouver (10 compagnies différentes tout de même). Changer de compagnie devient rapidement une gymnastique dans l’écrasante majorité des situations.

Car une simple correspondance ne signifie pas forcément changer seulement de quai ou d’étage. Si, pour vous rendre d’un point A à un point C, il vous faut prendre deux compagnies différentes, le transfert au point B implique peut-être de marcher plusieurs centaines de mètres voire de changer de gare, alors que les stations portent le même nom (ou presque). Ou pas ! Car différentes compagnies possèdent chacune leur propre espace et leurs propres quais, partageant notamment les plus grandes gares.

Les Japonais ne parlent pas beaucoup anglais. Nous avons trouvé des personnes le parlant dans le métro et qui nous ont bien aidés pour nos correspondances mais ensuite dans les magasins, nous n’avons pas réussi à communiquer. Heureusement, tous les panneaux dans les rues sont bien notés en Anglais et permettent de déplacer aisément. Les japonais communiquent beaucoup avec des petits dessins ludiques et aussi avec des gestes ce qui facilite la communication également.

Seb

 

Un commentaire

  1. Les photos de la Polynésie étaient magnifiques. Le paysage est merveilleux, on se croirait au paradis. Alexis danse très bien ! Vous avez eu beaucoup de chance d’avoir une île rien que pour vous.
    Le Japon a l’air intéressant aussi : les mangas, les jardins, le parc Disney. Nous sommes étonnés de ne pas voir beaucoup de monde dans les rues. Où sont les 42 millions de Tokyoïtes ?
    A bientôt
    Les CM1 qui sont impatients de revoir Sacha et Alexis.
    P.S. pour Sacha : Nous (les CM1) sommes en train d’apprendre une nouvelle chanson pour le spectacle de fin d’année : « La java des bombes atomiques » de Boris Vian. Entraîne toi !

    J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s