Une nuit sur le Kawah Ijen

Nous venons de vivre le truc le plus incroyable, le plus hallucinant de notre vie. Une ascension en pleine nuit sur un volcan actif de soufre.

Cette excursion n’était pas prévu au programme de notre séjour à Bali, mais des voyageurs nous en ont parlé passionnément. Donc exit les Dragons de Komodo pour une virée sur un volcan. Ça donne envie non ?

Vouloir modifier nos plans c’est bien mais compte tenu de la difficulté de l’expédition, il fallait que tout le monde soit partant. Nous faisons une rapide concertation de motivations des adultes -> ok pas de soucis. Pour les enfants nous nous questionnons. Le volcan est sur l’île de Java, on nous parle de 8h de trajet (aller puis 8h retour) au départ de Ubud, escalader à minuit (1h30 à 2h de marche), attendre le lever du soleil et refaire le chemin inverse. Là comme ça et connaissant mes enfants ce n’était pas envisageable. Mais dès le début ils semblent super partants pour vivre l’aventure car ils ont regardé des vidéos d’autres enfants voyageurs.

Je vous l’ai dit le Kawah Ijen (littéralement le cratère vert) est un volcan de soufre alors pourquoi y aller de nuit ? Ce volcan est connu pour 2 raisons. La première : son cratère abrite le lac le plus grand et le plus acide au monde (Ph de 0,2). Et la seconde: ce sont les vapeurs de soufre qui s’enflamment et produisent des flammes bleues. Phénomène unique au monde et visible seulement de 3h à 5h (avant le lever du soleil).

Vous comprenez mieux pourquoi les enfants voulait y aller.

Par contre le trajet tel qu’il nous a été présenté ne nous convenait pas, il a fallu trouver une autre alternative.

Nous pensions faire le trajet jusqu’à Java nous même et dormir dans un hôtel proche du volcan. Mais après recherches, les hôtels sont très mal notés, sales et inhospitaliers car les touristes y viennent avec des tours organisés pour dormir 3h. Et l’île de Java étant musulmane, nous ne trouvions pas reposant d’avoir les appels du muezzin lorsque nous dormirions le lendemain toute la journée pour récupérer.

Puis nous nous sommes dit qu’il fallait nous rapprocher au plus proche de Java mais en restant sur Bali. On nous a parlé maintes fois de Pemuteran. Les trajets ne sont plus que de 3h pour accéder au volcan et revenir, et nous pourrions dormir au calme. Vendu, il nous reste à trouver un tour même si nous n’aimons pas ça.

Comble du hasard, en cherchant des infos sur Ubud l’autre jour, je découvre un blog de Français itinérants dans le monde. Ils ont grimpé le volcan et donnent du coup pleins de conseils. Notamment un bon hôtel et comment faire l’ascension sans tour et sans guide. En plus de faire des économies, cela permet surtout de faire l’ascension à son rythme, à l’heure que l’on souhaite, enfin d’être plus libre. Les filles me font confiance et ne voient pas d’objections. Nous réservons l’hôtel recommandé à Java – le Banyu Homestay – situé sur la route du volcan et je m’arrange avec eux pour réserver un taxi et des masques à gaz.

Nous partons de Pemuteran à 16h. 1h de route jusqu’à l’embarcadère de Gilimanuk où nous abandonnons notre voiture, 1h de bateau pour atteindre Ketapang et encore 1h en Bémo (sorte de mini-bus mais vraiment tout petit) de route jusqu’à l’hôtel. Le temps s’est dégradé depuis notre départ, la pluie et des éclairs nous accueillent sur Java. Nous doutons que les conditions soient bonnes pour notre excursion car suivant la météo il n’y a pas de flammes bleues. Repas rapide à un fast food local et au dodo, le réveil est prévu à 23h45 car notre taxi nous récupère à minuit.

20190408_173402

Nous mettrons 1h pour atteindre le parking au pied du volcan en 4×4 avec notre chauffeur. La montée débute ici, il nous attendra jusqu’à notre retour.

Le parking est situé à 1820 mètres d’altitude, nous avons 3,5 kilomètres à parcourir avec 420 mètres de dénivelé. L’ascension est dure, avec des pentes à 20%, nous ne voyons pas grand chose, nous avons une lampe torche chacun mais tout le monde est excité. Nous prenons notre temps, effectuons plusieurs pauses quand quelqu’un en ressent le besoin. Le ciel paraît dégagé nous apercevons des étoiles. Nous mettrons 1h45 pour atteindre le cratère volcanique à 2250 mètres d’altitude. Mais pour pouvoir voir les fameuses flammes bleues, le parcours n’est pas terminé, il faut maintenant descendre au plus proche des émanations de soufre dans le cratère. Les filles sont fatiguées, elles ne souhaitent pas y aller. Les garçons sont alimentés avec des piles Energizer, il n’est pas question pour eux de rester là. Ça tombe bien pour moi non plus.

20190409_024310

A partir de là, plus de chemin balisé, il faut suivre une piste caillouteuse et très difficile. Nous mettons nos masques à gaz afin d’être le moins dérangé par les vapeurs. Nous atteignons le fond 120 mètres plus bas en 40 minutes en suivant des autres groupes.

Et le miracle apparaît enfin !!!!

20190409_032924

20190409_032640

20190409_033132

Les photos sont difficiles à réaliser, d’autant plus que nous ne sommes pas bien équipés en matériel photo. Je me suis quand même aventuré au plus prêt quelques instants à la faveur d’un léger vent favorable. Nous restons environ 15 minutes à contempler le spectacle. Mais nous reprenons le chemin du retour rapidement, car nous sommes descendus parmi les premiers et il y a beaucoup de monde en chemin, nous pouvons admirer le spectacle des lampes torches le long de la piste. Et surtout, nous ne voulons pas manquer le lever du jour.

Nous retrouvons les filles au sommet, et rapidement nous avons froid. Nous sommes couvert mais à cette altitude, de nuit et sans rien faire, on ne tient pas longtemps. Des Indonésiens se réchauffent autour d’un feu, ils nous invitent à se rapprocher d’eux, nous en profitons avec bonheur. Eux ils attendent le retour de leur clients car ce sont des « taxis, ils poussent une personne assise dans un chariot pendant la montée et la descente.

Le lever du jour se fait autour de 5h et les formes commencent doucement à apparaître à l’horizon, mais les nuages sont très présent, on entend le tonnerre au loin. Nous découvrons avec ébahissement notre environnement. La forme du cratère, le lac au fond, la colonne de fumée montante, les autres volcans tout autour. Nous profitons de ce décor irréel pendant 30 minutes, et nous entamons la redescente. Alexis et Sacha commencent à fatiguer. Nous découvrons alors les pentes que nous avons montés de nuit.

IMG_20190409_051218

Nous arrivons à notre hôtel vers 8h, nous prenons un petit déjeuner salutaire et nous nous couchons quelques heures avant de partir. Sacha est totalement épuisé, Camille a encore bien galéré pour la descente avec son genou mais les garçons ont fait preuve d’un courage et d’une force incroyable pour réaliser cette épreuve. Je suis très fier d’eux (1100 mètres de dénivelé cumulé en 9 kms dans des conditions très dures).

Ce volcan est exploité par des mineurs travaillant dans des conditions démentielles. Ils sont à leur propre compte et font le même trajet que nous avons fait 2 fois par jour avec des paniers pesant jusqu’à 20 kilos. Ils descendent dans le cratère sans masques pour récolter du souffre solide qu’ils revendent ensuite à des usines au pied du volcan. Nous en avons croisé plusieurs de nuit lors de notre descente dans le cratère pour atteindre les flammes bleues. Malheureusement aucun de jour pour pouvoir faire des photos. Je peux vous assurer que c’est totalement inhumain.

20190409_055947

20190409_060315

Seb

3 commentaires

  1. Bravo l’équipe et surtout les garçons pour votre courage ,c’est tellement irréel !!!
    voilà une aventure qui ne manque pas de soufre et de souffrance
    Dommage que les jeunes filles n’aient pas saisi l’occasion de se transcender en réalisant l’exploit de leur vie
    Bisous à tous
    Pap et Mam

    Aimé par 1 personne

  2. Bravo les garçons pour cette belle épreuve et montée. Et je sais de quoi je parle ☺️.
    C’est un spectacle que vous n’oublierez pas et qui valait l’effort accomplis.
    Bisous

    J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s