Trek Dragon Crest – Ao Nang

Jeudi, départ de Koh Lanta pour rejoindre Ao Nang sur le continent. Le transfert se fait en mini-van qui nous emmène d’hôtel à hôtel. Nous tournons sur l’île pour le remplir et au bout d’une heure, nous pouvons enfin rouler. 2h plus tard, le chauffeur fait donc l’inverse et commence à déposer les 1er clients. Le van se rapproche de la localisation de notre hôtel que j’avais repéré avant de partir sur Google maps (chose que nous avons apprise pendant notre voyage, c’est que le GPS fonctionne sans aucune connexion, très pratique pour savoir où nous sommes). Je fais la remarque au chauffeur mais celui-ci n’a pas de GPS dans son van et apparemment pas sur son téléphone. Alors commence un sketch de mauvais gout. Un touriste Américain, sympa, met en route le GPS sur son téléphone et le chauffeur suit la direction. 5mn plus tard nous nous trouvons perdu sur une route, aucun hôtel ne correspondant à « Wanna dream pool villas ». Les communications avec le chauffeur sont difficiles, il parle très peu anglais. Nous lui demandons de contacter l’hôtel mais visiblement il préfère appeler son patron. Une autre touriste Américaine commence à en avoir marre et rendre dans la danse. Tourne, vire, cela fait 20 min que nous cherchons mais nous ne trouvons rien. L’Américain (le sympa) fini par contacter lui même l’hôtel et passe la communication au chauffeur. nous trouvons rapidement notre logement…. mais celui-ci s’appelle « Aonang Oscar pool villa ». Nous descendons et je commence à discuter avec l’employée qui se présente à nous pour être sur que nous sommes arrivés au bon endroit. L’Américaine, qui en a marre, me dit d’arrêter de discuter, de sortir mes valises rapidement pour qu’ils puissent partir au plus vite. Petit échange en anglais, voilà elle m’a énervé pour l’après midi (précisons que le matin, nous l’avions juste attendu 15 min). L’hôtel est bien le bon mais le nom ne correspond à rien CQFD. Nous passons le reste de l’après midi à nous reposer et profiter de la piscine.

Nous trouvons plein de chats et surtout des bébés, les garçons sont contents, nous remplaçons « Minette » dans nos cœurs.

20190215_200850

Vendredi, Amélie se sent fatiguée, alors journée plage entre « mecs ». Nous utilisons la navette – gratuite – de l’hôtel qui transporte à Ao Nang Beach. La plage est composée pour une grosse partie par des brisures de coquillages. Et surtout c’est le départ de bateaux, les longboats, pour accéder à la plage secrète de Railay Beach. C’est un peu pour elle que nous sommes ici mais la visite se fera un autre jour. Pour le repas, nous avons le choix. L’endroit est apparemment hyper touristique, les lieux de restaurations sont nombreux, mais comme les enfants tombent sur un McDo, là le choix se fait très vite.

Notre mission du jour avant de rentrer était de faire de courses dans un 7/Eleven car nous sommes un peu loin de ce tumulte et aucun magasins alimentaires autour. Nous remplissons nos sacs et nous pouvons attendre notre navette de retour.

Le reste de l’après midi/soirée se passera à la piscine où les garçons rencontreront des filles française de leur âge. Enfin je loue des scooters en fin de soirée pour le lendemain car nous allons faire un trek dans la jungle.

20190214_163740

Aujourd’hui donc, le réveil matinal fût un peu difficile pour les garçons. Nous avons 45 min de route avant d’arriver au « Phi Phi National Park » et une grosse rando pour monter à la « Dragon Crest ». 1000m de dénivelé cumulé et 8 kms en tout.

Nous arrivons à l’entrée du parc à 8h30 car nous souhaitions faire un démarrage « à la fraiche » (enfin c’est vite dit 😉 ). C’est gratuit, il suffit juste de se noter auprès des Rangers. Nous marchons dans la jungle, il fait chaud mais c’est couvert sur tout le parcours fort heureusement. Il y a plusieurs paliers difficiles, Amélie tire la langue mais suit à son rythme. Grâce au GPS, je suis l’avancée et motive les troupes au fur et à mesure. Au bout de 2h30 nous atteignons le sommet et apprécions les différents point de vue. Le parcours était difficile mais cela en valait la peine.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Il est à peine 11h30 mais tout le monde à faim (ça fait juste 1h que les enfants nous bassinent) alors nous trouvons un coin tranquille pour prendre notre repas. Ensuite la descente n’est pas facile, la pente est raide et par endroit remplie de racines et de lianes. Et surtout pour Camille qui a mal au genou, cela se transforme en calvaire pour lui. Nous prenons notre temps et Camille fait preuve de courage👍. Au final nous mettrons 2h10 pour retourner à nos scooters, nous ne trainons pas, tout le monde est fatigué.

Seb

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s