Et l’école dans tout ça ?

20180901_150055Les questions qui reviennent systématiquement lorsque nous parlons de notre projet, sont : « Vous partez avec les enfants ? Comment allez vous faire pour l’école ? »

En France, l’instruction est obligatoire jusqu’à 16 ans et non l’école. N’importe qui peut donc instruire ses enfants à la maison (IEF).

Pour nous la découverte du monde est primordiale dans notre projet de voyage. L’enrichissement pour les enfants sera très important surement plus que sur les bancs de l’école. 6 mois finalement c’est court dans une vie d’élève. Nous travaillerons certes mais sans pression du résultat, de manière ludique et surtout dans le but de maintenir les acquis.

Alexis et Sacha sont tous les 2 dans la même petite école. Nous connaissons les instits depuis une dizaine d’années (Camille y était scolarisé aussi). Le projet a été accueilli avec enthousiasme et nous garderons un contact régulier avec leurs classes durant le voyage. Ils doivent présenter un exposé la semaine prochaine à leurs copains pour partager ce qu’ils découvrirons (nous ferons un article dédié).

Nous avons pris un peu d’avance pour Alexis (il est en CP), et cela fait maintenant 8 mois qu’il apprend à lire. Nous jouons également très souvent avec eux à de nombreux jeux de société, ils sont donc très à l’aise en Maths. Cela nous réduit les matières à travailler avec eux, mais nous emporterons quelques supports de travail.

Pour Camille, c’est un peu plus compliqué (il est en 3éme). Nous avons pris contact avec la principale adjointe (responsable des 4éme et 3éme) en fin d’année dernière pour avoir des réponses à nos questions.

– Comment fait on pour le brevet ? – Pour le stage en entreprise ? – Pour les notes du contrôle continu ? – L’inscription en seconde ?

Et bien, après plusieurs relances de notre part, la réponse a été « rapprochez vous de l’académie, et l’académie nous renvoie voir le collège ». Bref tout le monde s’en fout, et le collège n’adhère visiblement pas au projet. Génial non ?

Nous travaillerons seulement les matières les plus importantes – Maths – Français (via le blog) – Physique – SVT – l’Allemand (en autonomie), l’Anglais et la Géo seront fait en immersion.

Pour l’IEF (instruction en famille) l’inscription se fait simplement via l’académie, sauf que ça s’est transformé en parcours du combattant. Il faut être « contrôlable » à tous moments avec une adresse en France. Mais comme nous n’en aurons pas, l’académie veut alors que nous les inscrivions au CNED.

Le CNED, c’est très cher et surtout très contraignant (vous l’aurez compris, on ne pars pas au bout du monde pour passer notre temps à faire du travail scolaire). Alors panique à la maison pendant plusieurs jours, comment allons nous faire?

La solution est venue en partie par d’autres familles voyageuses, qui comme nous ont bien galéré et nous ont conseillé d’insister avec l’académie. Donc, rappel à l’académie, la dame du service concerné, jouant sur les mots et les textes de lois, fini par dire à demi mot que l’école n’est obligatoire uniquement EN France. Et en France nous n’y serons pas. EURÊKA, une simple déclaration d’absence à l’académie et à la mairie suffit. Cependant, nous aurons peut être à nous soumettre à un contrôle de leurs connaissances à notre retour.

Et Camille vous me direz? Pour lui, nous allons l’inscrire tout simplement en candidat libre pour le brevet (l’obtention du brevet n’étant pas nécessaire pour valider l’année) et nous rapprocher du lycée pour l’inscription en seconde.

Seb et Amélie

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s